Lean, l’agilité par le développement des personnes @Thales

Animé par Cécile Roche (Thales)

#Lean, passer d’un système de management des problèmes à un système de résolution des problèmes, par l’apprentissage !

Le Lean ? Ce sont ceux qui en parlent le plus qui en font le moins …

Les politiciens, les acteurs de cinéma, tout le monde est d’accord, le Lean management est pire que les 10 fléaux de l’Egypte, et n’est pratiqué que par des financiers sans scrupules et des managers indifférents au sort de leurs personnels, qu’ils ne songent d’ailleurs qu’à mettre dehors.
Alors pourquoi donc les gens qui le réussissent semblent plus heureux, plus motivés par leur job et refusent ensuite de travailler autrement ? Pourquoi donc des managers récalcitrants en deviennent les meilleurs ambassadeurs ? Pourquoi les leaders ne se découvrent pas toujours être ceux qu’on attend ?
Sans doute parce que rien n’est écrit d’avance, et que ce n’est qu’en développant les personnes que l’entreprise peut apprendre à naviguer dans l’incertitude. Oui, mais en les développant dans la bonne direction : le Lean, c’est apprendre ce que l’on doit apprendre, pas seulement ce que l’on veut apprendre. C’est donc aux sources de l’apprentissage qu’il faut revenir

Thales est une entreprise internationale, avec une grande variété de produits associée à une grande diversité de clients. C’est donc un formidable champ d’expérimentation et d’apprentissage. La difficulté à faire bouger une si vaste entreprise rend les succès d’autant plus retentissants. Le Respect pour les personnes, principe fondamental du Lean, y trouve une remarquable école. L’être humain est toujours le même, du geek à l’opérateur, et dans tous les pays… En Lean, tout passe par l’humain, c’est pourquoi les expériences de Thales peuvent éclairer même des équipes ou des entreprises bien différentes. Ces expériences sont partagées dans le Lean en Questions, livre d’apprentissage.

Pour aller plus loin :

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :