Design Sprint, 18 mois et 30 sprints plus tard : joies, détresses et partage de bonnes pratiques

Animé par Paul Depré (Thiga) et Nicolas Drouet (CloudScreener)

     

Le Design Sprint peut résoudre beaucoup de problèmes mais il faut savoir se l’approprier, c’est cela que je vous propose !

Après plus d’une trentaine de sprints terminés, j’ai pu pratiquer le Design Sprint dans des contextes variés : groupe du CAC40, startup…

J’ai vécu de très bons moment, des instants compliqués, et j’ai surtout beaucoup appris ! Je souhaite aujourd’hui partager avec vous les leçons apprises afin de vous aider à mener vos propres sprints.
Nous débuterons par un rappel, et je vous ouvrirai ma boîte à outils du sprint master, illustrée de très nombreuses anecdotes !

Agiliste, UX designer ou curieux, venez à la découverte du Design Sprint et récupérer des conseils pour mener vos prochains sprints.

Je souhaite partager mon expérience sur cette méthodologie qui m’a tout particulièrement séduite ! On en parle un peu partout, mais je voudrais apporter un regard analytique et critique. Le Design Sprint est certes pertinent et performant, mais il faut savoir aussi l’adapter selon les contextes, les publics… Et ce sont ces trucs et astuces que je voudrais transmettre aux participants sans oublier un court rappel méthodologique pour les personnes découvrant la méthodologie.

Pour aller plus loin :

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :